La presse en parle.


Sixième Festival A-oût.

Afin d'inciter les compagnies d'amateurs a se démarquer du "Off", se mettre en valeur, bénéficier des conditions professionnelles
Dans un cadre mis à disposition pour elles, Quinze pièces viennent de façon officielle.

Un festival pour les aoûtiens en chaleur, Désireux de se frotter avec grand bonheur
A la comédie estivale et culturelle
Qui parle, "Théâtre aux Vents", d'amour essentiel.

"Festival A-oût",
Amateurs, sans doute,
Mais bien éclairés
Pour être admirés.
A découvrir vite...
Une ou deux pépites ??

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
Copyright BCLERIDEAUROUGE - tous droits réservés.

Lire plus: https://bclerideaurouge.wordpress.com...

Article de La Provence

Le théâtre DU CHAPEAU ROUGE a débuté ce festival d’Août par « ECRITS D’AMOUR ». Une pièce où une comédienne et un comédien s’écrivent et se répondent. Des lettres iconoclastes et drôles écrites par des amoureux ou amoureuses transis et les réponses offusquées ou parfois consentantes mais toujours avec un humour cocasse.
Aussi des lettres passionnées et des confessions admiratives par des patientes plus ou moins hypocondriaques à leurs médecins et des bigotes exaltées à leurs prêtres et les réponses tout aussi délirantes et burlesques.
Même un fœtus écrit à sa mère pour lui prédire ce que sera sa vie.
Une correspondance extravagante écrite par Claude Bourgeyx soignée dans sa facture et pleine de verve, lue et interprétée par deux comédiens amateurs mais talentueux.
Frédéric Jullien

Article du Vaucluse Matin, du 04/06/2018

Les "Écrits d’amour”, un spectacle original et inattendu Tous les sentiments humains et humeurs de la vie ont été évoqués devant un public qui a apprécié cette pièce.
Les deux comédiens ont pendant plus d'une heure enchaîné la correspondance de 22 personnages hauts en couleur, libérant leur plume avec beaucoup de spontanéité Vendredi soir, dans la salle des fêtes du village, un public curieux était venu voir un nouveau spectacle, proposé pour la première fois, “Écrits d’amour” de Claude Bourgeyx. Dans cette performance vocale, deux comédiens, Fabienne Garraud et Philippe Landois, ont lu des échanges de lettres, tour à tour des aveux d’amour, des échanges de souvenirs, déclaration de fantasmes grivois, souvent drôles, mais surtout, aux chutes inattendues. Tous les sentiments et humeurs ont été évoqués désarroi, fantasmes, exaltation, solitude, dans un style plein de verve, qui a souvent laissé le public étonné, surpris, mais enchanté par le jeu talentueux des deux comédiens.